Clients – Comment bien passer commande
Publié le : 02.27.2021

Introduction

“Comment bien passer commande à mon artiste ?” C’est une question qu’il faudrait se poser à chaque fois ! Mais c’est toujours intimidant de se tourner vers un artiste pour la première fois. On a notre idée en tête, on visualise bien notre œuvre terminée… Mais comment faire pour transmettre cette image à un parfait inconnu ? Comment savoir si tout va bien se passer pour les deux partis ? En fait, c’est très simple : pour bien passer commande, il suffit de suivre quelques règles de bon sens très simples.

Trouver l’artiste qui convient

À chaque style, un artiste. À chaque artiste, son style .Oui, ça peut sembler évident. Mais c’est pourtant là que parfois certains font la première erreur : on ne peut pas exiger d’un artiste/illustrateur qu’il réalise quelque chose complètement hors de son univers. Par exemple : on ne demande pas à un sculpteur de réaliser une planche de manga. De même, on ne demande pas à un illustrateur dont l’univers tourne autour des abominations cosmiques de réaliser des petites illustrations choupi-chibi.

Essayez d’avoir une idée assez précise de ce que vous voulez, avant de chercher l’artiste qui vous conviendra le mieux. Ce sera pour lui la preuve que vous vous intéressez à ce qu’il fait. En plus, il n’en sera que plus motivé, et plus efficace.

Prendre contact pour bien passer commande

Vous avez votre projet en tête, et vous avez sélectionné votre artiste. Maintenant, il faut savoir comment s’y prendre pour le joindre. La plupart des artistes ont des sites internet, sur lesquels ils expliquent leur manière de procéder. À titre d’exemple, voici un lien vers la page de mon site qui explique comment passer commande pour un personnage : Tarifs créatures et personnages.

Si votre artiste n’a pas ce genre de document à disposition, pas de problème : il suffit tout simplement de le contacter via ses réseaux en message privé. Présentez-vous, présentez votre idée, et surtout ne soyez pas timide !

Présenter son idée

Maintenant que vous savez comment votre artiste fonctionne, il ne reste plus qu’à présenter votre idée. Souvenez-vous de la question importante : “comment bien passer commande ?” En gardant cette question en tête, et avec un brin d’empathie, tout ne peut que bien se passer.

Un simple petit paragraphe suffit pour décrire votre idée. Ne vous cassez pas la tête à entrer dans les détails tout de suite. L’artiste saura vous poser des questions si besoin. Avec ce descriptifs, vous pouvez envoyer quelques images de références, mais ce n’est pas obligatoire. Ce n’est jamais simple de dire exactement en combien de mots on doit décrire son idée. Ou combien d’images on pourrait envoyer. Mais souvenez-vous toujours qu’un artiste n’est pas un technicien qui suit au millimètre près un cahier des charges. Laissez-lui toujours une marge de manœuvre pour qu’il puisse exprimer son style et sa vision. Ne tombez jamais dans l’excès de fournir huit pages de descriptifs et 160 images, ou l’œuvre va en pâtir.

Le type au dessus de votre épaule

La création artistique est une science organique. Elle est donc imprécise, en quelques sortes. Cette imprécision est ce qui la rend unique, et chercher à la museler peut ruiner une œuvre. Pour un artiste, le pire type de client à gérer est probablement l’archétype du “type au dessus de votre épaules”. C’est ce type qui va exiger de vous retouches après retouches. Qui va chipoter au delà du raisonnable.

La création artistique est une science organique. Elle est donc imprécise, en quelques sortes. Cette imprécision est ce qui la rend unique, et chercher à la museler peut ruiner une œuvre. Pour un artiste, le pire type de client à gérer est probablement l’archétype du “type au-dessus de votre épaule”. C’est ce type qui va exiger de vous retouches après retouches. Qui va chipoter au-delà du raisonnable.

Encore une fois, souvenez-vous : un peu d’empathie. L’artiste vous le revaudra, et cela vous permettra de bosser ensemble dans de très bonnes conditions, pour le bien des œuvres.

Comment bien passer commande : les tarifs

Lorsqu’un artiste vous donne son tarif, c’est un tarif ferme. C’est extrêmement impoli de chercher à négocier le prix d’une œuvre. La tarification pour les travaux artistiques est une question qui a été longuement étudiée par chaque artiste (et qui donne lieu à des crises existentielles, mais on s’en remet avec le temps). Ne cherchez pas à avoir des ristournes dès votre première collaboration avec lui : il vous les offrira de lui-même si travailler avec vous est agréable.

Un autre point important : le tarif que vous donne l’artiste correspond à la réalisation de l’œuvre. C’est-à-dire que vous payez pour que l’œuvre soit créé, mais vous ne disposez pas des droits dessus ! Si vous avez commandé cette image à des fins non-commerciales (avatar sur un forum de jeu de rôle, déco dans votre salon, etc), pas de problème. Pensez toujours à créditer l’artiste si vous réutiliser l’image sur le net, et demandez lui au moins son avis avant, c’est toujours bien vu.

Si en revanche vous avez commandé votre image à des fins commerciales (pour la couverture de votre roman que vous voulez vendre, pour votre jeu de rôle que vous commercialisez, etc), alors il faut négocier avec l’artiste. Le droit d’exploitation commerciale d’une image s’achète soit par un prix fixe, soit en reversant un pourcentage de vos recettes.

En cas de doute, demandez toujours si l’artiste comprend la cession de ses droits dans son tarif à la création de l’image.

A lire ensuite : La liberté guidant le Peuple, revisitée.

Argonaus - Théo Moret

Argonaus - Théo Moret

Illustrateur indépendant

Vous avez une question ? Vous souhaitez me contacter pour un devis, une collaboration ou tout autre demande ? Envoyez moi un mail via ce formulaire !

Catégories : Clients

1 + 9 =

Pour me joindre :

contact.argonaus@gmail.com

“Se perdre c’est explorer.”

Logo argonaus en blanc sur fond noir

© 2020 Argonaus, tous droits réservés

Restons en contact !

Pin It on Pinterest

Share This